Cette semaine le 50e Salon international de l’aéronautique et de l’espace se tiendra en face de notre ville. Cet événement mondial avec 400.000 visiteurs professionnels et grands publics, est une vitrine de l’industrie française et européenne. Avec 10 ans de carnet de commande et 170.000 salariés, une croissance de ses effectifs de 5% en 1 an, l’industrie aérospatiale civile est la seule branche industrielle française bien portante. Ces résultats sont obtenus malgré un euro fort qui l’handicape face à ces concurrents américains. Contrairement à d’autres industries, elle ne s’est pas focalisée sur la baisse du « coût du travail », sur les délocalisations ou sur le « courtermisme » des marchés financiers. Elle a investi dans la recherche, la formation, le long terme et la puissance publique a pesé fortement sur les choix stratégiques des entreprises. Si l’industrie automobile avait consenti un effort de recherche comparable à celui de l’aérospatiale nous aurions des voitures consommant 1 litre au 100, émettant 3 fois moins de CO2 et de bruit. Lors du salon, la 1ère pierre de l’usine Eurocopter sera posée sur le site de Dugny. Cette usine reprend entre autre les activités de celle de la Courneuve. Elle sera la 1ère usine construite en Seine Saint Denis depuis 40 ans. Pour partie, nous devons son implantation sur notre territoire à l’action résolue de notre députée Marie-George Buffet, alors qu’il existait un risque de délocalisation en Allemagne. Elle emploiera plus de 1000 salariés soit 300 emplois supplémentaires par rapport à celle de la Courneuve. En 2012, il y a eu 15.000 embauches en France dans l’industrie aérospatiale, il y en aura autant en 2013. Cela valide la volonté et l’action de notre maire et de la majorité municipale, de faire du Lycée Aristide Briand, un lycée pilote des métiers de l’aérien, et d’axer le développement de notre ville en direction des 2 aéroports. Nul doute que de nombreux jeunes blanc-mesnilois fréquenteront au salon l’ « avion des métiers » (www.aviondesmetiers.com) les 21,22 et 23 juin, afin de préparer leur avenir mais aussi de rêver.

Yann Le Pollotec, Président du groupe des élus communistes, apparentés et partenaires du Blanc Mesnil.