La journée chaude et printanière du 15 mai marquera les consciences. Au Blanc-Mesnil, comme partout en France, les enseignants et lycéens ont à nouveau protesté contre les 11 200 suppressions de postes à l’Education nationale. Enseignants, lycéens et parents d’élèves, ils étaient près de 50 000 à manifester dans les rues de Paris aux côtés des fonctionnaires pour la défense du service public, menacé par les mesures inscrites dans la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP).