Groupe des élus communistes, apparentés et partenaires du Blanc-Mesnil Blog d'expression politique des élus du Blanc-Mesnil

gp_mgb_14_mai_m.jpg

Quand elle m’a accusée d’avoir fait le découpage électoral avec la droite, je n’ai pas polémiqué.

Quand elle m’a traitée de vieille je n’ai pas polémiqué.

Quand elle a dénigré mon bilan je n’ai pas polémiqué.

Quand elle est restée muette contre la droite et l’extrême droite, je n’ai toujours pas polémiqué !

Car, pour moi, l’essentiel résidait dans le besoin de défendre les intérêts des habitant-e-s de nos quatre villes.

Mais maintenant qu’elle appelle à l’abstention dans une circonscription où elle est déjà très haute au premier tour, je ne peux plus me taire.

On ne peut prendre ainsi les hommes et les femmes de nos quatre villes en otage en ne leur offrant comme seule perspective que de ne plus se mêler de politique. Non content de participer à un affaiblissement de la gauche en la divisant, la candidate socialiste participe maintenant au dénigrement de l’acte politique que constitue le vote à une élection. Il est temps que Madame Amzal et ses amis de la circonscription se reprennent, et retrouvent le chemin du combat politique qui est celui de l’engagement civique et citoyen. Il est temps qu’elle travaille à la réussite de la gauche comme moi je suis décidée à le faire.

Marie-George Buffet, Députée, ancienne ministre

Stains, le 15 juin 2012

 

540211_106602056145814_588486423_n.jpgLors des élections présidentielles, les Françaises et les Français ont délogé Sarkozy de l’Elysée. Notre ville y a fortement contribué en assurant plus de 66% des suffrages au second tour à François Hollande. Cette grande victoire confirme les aspirations des habitants de notre ville.

Dimanche 10 juin nous serons de nouveau appelés aux urnes pour élire la nouvelle Assemblée nationale. Il est indispensable qu'une gauche qui ne baisse pas les yeux devant les diktats austéritaires des puissances d'argent y soit largement représentée.

Au Blanc-Mesnil, Marie-George BUFFET portera les idées progressistes comme elle l'a toujours fait sur les bancs de l'Assemblée et dans notre ville.

Depuis plusieurs années, chacun a pu mesurer sa disponibilité et son écoute. Avec sa combativité, ses convictions humanistes elle a su mettre son travail parlementaire et son expérience ministérielle au service des aspirations populaires que ce soit pour le droit au logement, l’égalité entre les hommes et les femmes, l’emploi, la lutte contre les discriminations, la jeunesse pour laquelle elle a proposé à l’Assemblée nationale une loi novatrice ou encore contre la fermeture annoncée de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois.

Face à une droite revancharde dont nous avons pu mesurer tous les méfaits sous l'ère Sarkozy et face une extrême droite qui a choisi de présenter dans notre circonscription (et ce n'est pas un hasard) son dirigeant départemental, seul le vote pour Marie George BUFFET permettra d'assurer la victoire d'une gauche efficace et combative.

Les 10 et 17 juin, votons Marie-George BUFFET!

 

En élisant aujourd'hui 6 mai, François Hollande président de la République, le peuple de France s'est libéré d'un pouvoir qui l'a méprisé et agressé pendant 5 ans. Je veux dire la joie des communistes qui ont combattu sans relâche Nicolas Sarkozy et sa politique et qui ont œuvré de toutes leurs forces à cette victoire.

Je veux féliciter François Hollande pour son élection. Les femmes et les hommes qui se sont rassemblés sur sa candidature pour infliger à Nicolas Sarkozy la défaite qu'il méritait ont ouvert un nouvel espoir en France, et en Europe.

Je veux remercier les millions d'électrices et d'électeurs du Front de gauche qui ont apporté une contribution décisive à ce résultat. Sans la campagne mobilisatrice menée par le Parti communiste français et ses partenaires du Front de gauche avec leur candidat commun, Jean-Luc Mélenchon, sans les propositions de notre programme, L'Humain d'abord, sans notre engagement déterminé entre les deux tours, la victoire n'aurait pas été possible. Elle ouvre un nouveau chapitre pour notre pays.

François Hollande est le premier président élu par les électrices et les électeurs de gauche depuis 24 ans.

Il était indispensable de mettre un terme à une présidence au service des privilégiés, prenant systématiquement pour cible le monde du travail, ses droits sociaux et démocratiques, les libertés démocratiques.

Il était indispensable que le co-auteur, avec Angela Merkel, d'un traité européen promettant l'austérité à perpétuité aux peuples et les plein-pouvoirs au capitalisme financier, soit désavoué par son propre peuple.

À tous les peuples d'Europe qui attendaient ce signe de la France, je dis : ensemble, il redevient possible de faire reculer la dictature financière qui nous menace tous ; ensemble, nous pouvons relancer le combat pour une Europe démocratique, une Europe de justice sociale, de développement solidaire et écologique.

Oui, ce 6 mai 2012, nous avons remporté une première bataille capitale. Un président de gauche siège à l'Élysée. La gauche doit sans tarder répondre aux urgences sociales qui n'attendront pas. Des mesures immédiates pour les salaires, pour la relance du pouvoir d'achat, pour la lutte contre le chômage et la renégociation d'un traité européen doivent être prises.

S'ouvre dans le même temps une nouvelle bataille, celle des élections législatives dont va maintenant dépendre la possibilité de maintenir grande ouverte la porte du changement.

Il faut maintenant élire à l'Assemblée nationale une majorité de gauche qui soit à la hauteur de la situation et compte pour cela en son sein les députés prêts à voter les lois sociales et démocratiques sans lesquelles le changement ne sera rien.

Il faut de très nombreux députés qui n'aient pas une seconde d'hésitation pour abroger les lois scélérates du quinquennat Sarkozy et des dix années de droite au pouvoir.

Il faut de très nombreux députés pour reprendre le pouvoir sur le secteur bancaire et financier, pour mettre en place un pôle public de la banque et du crédit.

Il faut de très nombreux députés favorables au relèvement significatif du SMIC et des salaires, décidés à engager le retour de la retraite à 60 ans à taux plein pour tous, à interdire les licenciements boursiers, à relancer l'emploi industriel et les services publics.

Il faut de très nombreux députés qui aient le courage de soumettre au vote des droits nouveaux pour les salariés du public comme du privé, pour les travailleurs indépendants à l'avenir précaire, pour les jeunes qui méritent mieux que l'apprentissage à vie, pour les femmes dont les salaires sont toujours largement en deçà de ceux de leurs collègues masculins.

Les menaces de la droite et de l'extrême droite pour empêcher ces changements ne sont pas mortes avec la défaite de Nicolas Sarkozy. Leurs candidats aux élections législatives doivent être partout battus, et il faut barrer la route à l'entrée du FN à l'Assemblée nationale. Partout où elle a eu cette possibilité en Europe, l'extrême droite a aggravé les reculs sociaux. Il n'en sera pas ainsi en France, le PCF et ses partenaires du Front de gauche s'y engagent.

Ce soir, j'appelle les candidates et candidats du Front de gauche aux élections législatives à repartir partout au combat pour rassembler autour de ces objectifs l'ensemble des électrices et des électeurs qui ont permis la victoire à l'élection présidentielle. J'appelle l'ensemble de ces électrices et électeurs, pour garantir le changement, à mettre les candidats du Front de gauche en tête de la gauche dans le maximum de circonscriptions, le 10 juin, et à en élire ensuite le plus grand nombre, le 17 juin prochain.

Pierre Laurent Secrétaire national du Parti communiste français

 

le pen/sarkozyAujourd’hui, au Raincy, entouré de ses plus fidèles partisans Eric Raoult, maire du Raincy, Jean Christophe Lagarde, maire de Drancy, Philippe Dallier, maire des Pavillons sous Bois, Nicolas Sarkozy a pioché dans toute la sémantique et l’idéologie du Front National pour –une fois encore- stigmatiser la Seine -Saint-Denis.

Lire la suite...

 

image billet budgetCette semaine n'aura pas été de tout repos. Après le succès éclatant de la marche organisée à l'appel du Front de gauche sur la place de la Bastille, puis le drame de Toulouse qui nous a tous ébranlé, le Conseil municipal votait jeudi soir le budget 2012. Dans un contexte d'austérité imposée au collectivités territoriales, la municipalité fait le choix de la résistance!

Vous trouverez ci-dessous l'intervention du président du groupe communistes et apparentés, Yann le Pollotec.

Bonne lecture!

Lire la suite...

 

marche 18 mars batille JLM

Le 18 mars le peuple se met en marche pour la 6ème République.

A l’occasion de l’anniversaire du début de la Commune de Paris et au lendemain du dépôt officiel des candidatures à la présidentielle, le Front de Gauche appelle le peuple à reprendre la Bastille.

Départ 14h place de la Nation en direction de la Bastille.

Rendez -vous à 13h devant la section du PCF, rue Claude Terrasse, pour un départ en car et en co-voiturage

Tous ensemble, faisons en sorte que le défilé soit dynamique. Faisons preuve de créativité ! Que chacun amène sa pancarte, son slogan, ses banderoles et autres créations. Venez avec vos tenues de travail pour montrer notre diversité. Nous ne sommes pas les plus riches, mais nous avons a plein d’idées ! Alors le 18 mars reprenons la Bastille.

 

AAllocution d'Hervé Bramy, Conseiller général du Blanc-Mesnil, lors de la manifestation de soutien aux salariés de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois où plus de 2000 personnes se sont réunies.

Lire la suite...

 

JLM Blanc-MesnilChers amis,

Plus de 2000 personnes se sont rassemblées jeudi 9 février au gymnase Delaune pour assister au meeting du candidat commun du Front de Gauche à l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon.

Vous trouverez ici Le compte rendu fait par l'Humanité et ci dessous, l'intervention de notre maire Didier Mignot

Lire la suite...

 

Crise : comprendre, agir, s'en sortir !

CriseLes communistes du Blanc-Mesnil, dans le cadre du Front de gauche, mettent à votre disposition pendant sept heures un espace de débats et de réflexions sur la crise.

Lire la suite...

 

Tribune du groupe des élus communistes du Blanc-Mesnil

Le naufrage de Dexia tire son origine de la privatisation et de la destruction d’un outil de crédit utile aux communes. En 1987, la droite brada aux marchés financiers la Caisse d’aide à l’équipement des collectivités locales en la transformant en une banque privée : Le Crédit local de France.

Lire la suite...

 

Tribune de Marie-george Buffet

Marie-George Buffet, conseillère municipale et députée

Avec l’emploi et le pouvoir d’achat, l’enjeu de la réussite scolaire des jeunes fait partie des priorités dont parlent nos concitoyens. Au Blanc-Mesnil comme partout en France.

Ce n’est certainement pas en supprimant des dizaines de milliers de postes d’enseignants comme le fait le Gouvernement que l’échec scolaire va reculer. Depuis l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy 66 400 emplois ont été supprimés dans l’éducation nationale. 16 000 rien que cette année.

Lire la suite...

 

Ces cantonales 2011 auront fait la démonstration d’une véritable crise de la représentation politique. L’abstention et la montée du Front National, due à l’absence d’une alternative crédible à gauche, doit être prise très au sérieux.

Lire la suite...

 

Déclaration de l’ANECR

Symptôme majeur de la crise politique, l’abstention a caractérisé les deux tours de scrutin. Avec le score historiquement bas de l’Ump - qui avait réussi jusque-là à fédérer toutes les droites - le pouvoir est sanctionné. Le Front national, même s’il échoue à transformer l’essai du 1er tour veut s’enraciner dans le paysage. Les ministres banalisent ses thèses et une dérive à la Berlusconi est désormais en marche à l’Élysée.

Lire la suite...

 

Sabrina Bousekkine, adjointe au Maire déléguée à l'adolescence, à la jeunesse et à la lutte contre les discriminations

Aujourd’hui, pour réduire cette dette, le pouvoir UMP s’en prend au pouvoir d’achat des familles et des salariés mais aussi aux moyens financiers des villes.

Ce gouvernement ne cesse d’accroître les injustices sociales et territoriales. Il a décidé de supprimer 100 000 postes dans les services publics ; ce sera moins d’éducation, moins de santé, moins de sécurité. Par contre, les riches, les banques et les firmes multinationales peuvent dormir tranquilles, Sarkozy veille sur eux.

Lire la suite...

 

Yann Le Pollotec, conseiller municipal du Blanc-Mesnil, président du groupe communiste et personnalités.

En 2011, pour répondre aux urgences et construire l’avenir de notre ville, l’action de la municipalité doit se focaliser autour de grandes priorités : l’emploi, le logement, l’école, l’aménagement et la tranquillité publique.

Lire la suite...

 

STOP A LA VIOLENCE ET A LA BARBARIE

Déclaration des Elu-e-s Communistes et partenaires du Blanc-Mesnil

Une fois de plus, une fois de trop, notre ville a été souillée par la violence. Lors la nuit de la Saint-Sylvestre, un jeune homme de 33 ans qui travaillait comme DJ pour une soirée privée, a été sauvagement roué de coups par une meute de voyous. Il est à l’heure actuelle hospitalisé dans un état extrêmement grave.

Lire la suite...

 

Groupe communiste et citoyen pour une alternative à gauche - Conseil général

Dès le 30 septembre, nous avons écrit au Président Bartolone que nous demandions, dans le cadre du Plan Exceptionnel d’Investissement en faveur des collèges, qu’une concertation ait lieu avec les acteurs l’enseignement, les syndicats, les associations de parents d’élèves, les maires ainsi que les conseillers généraux, avant la séance. Nous lui avons également demandé de scinder le débat en deux séances distinctes : une première consacrée à une remise à plat du précédent Plan Pluriannuel d’Investissement dans les collèges et une seconde permettant une discussion sur le financement du PEI.

Lire la suite...

 

Lundi 4 octobre 2010 Association nationale des élus communistes et républicains

Les élus communistes et républicains ont fait part, notamment auprès de l’Assemblée et du Sénat, de leur indignation face à ce projet de l’Etat d’opérer sur les organismes HLM un véritable « hold-up » de 340 millions par an à compter du 2011.

Lire la suite...

 

Serge Fournet, conseiller municipal du Blanc-Mesnil (Lutte Ouvrière)

Contre la réforme des retraites de Sarkozy, Fillon. Pour une retraite à taux plein à 60 ans et 37,5 années de cotisation ! Le 23 septembre : continuer et amplifier l’action !

Lire la suite...

 

Cette rentrée scolaire ne peut faire oublier les raisons des fortes mobilisations en Seine saint Denis pour défendre l’école: Suppressions de postes, enseignants non remplacés, classes avec trop d’élèves, attaques contre l’école maternelle... La qualité d’accueil des élèves et les conditions d’enseignements se détériorent. Les enfants et le personnel d’éducation font les frais de cette politique.

Lire la suite...

- page 2 de 10 -

 

Calendrier

« juin 2013
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Blog des blogs