Comme chaque année, la fin de la trêve hivernale marque la reprise des expulsions locatives. En raison de la rigueur climatique de ces derniers jours, le gouvernement Ayrault a décidé de repousser de 15 jours, la fin de cette trêve.

Décision humaine certes, mais qui ne règle en rien le problème !

Dans notre département de Seine-Saint-Denis, ce sont encore plus d’un millier de familles, déjà frappées par la crise économique, qui vont vivre dans l’angoisse d’être à la rue, sans proposition de relogement.

Cette pratique est inhumaine, elle doit cesser !

Il faut instaurer une véritable politique publique du Logement, aussi nous exigeons :

- Un blocage des loyers et une hausse des aides à la pierre

- La création d’une « Agence Nationale Foncière pour le Logement » pour faciliter la création de Logement sociaux sous l’impulsion de l’Etat

- L’instauration d’une Sécurité Sociale du Logement

- Le renforcement de l’hébergement d’urgence

A nouveau cette année, des maires de gauche de notre département vont prendre des arrêtés anti-expulsions. En outre, ce collectif de 13 maires a écrit à Cécile Duflot, Ministre du Logement, afin de demander d’être reçus en délégation. Ce rendez-vous au Ministère, est fixé pour ce vendredi 15 mars à 11 h.

L’association départementale des élus communistes et républicains de Seine-Saint-Denis salue cette initiative et y apporte tout son soutien.

Avec plus de 6900 assignations en justice pour impayés de loyer en 2011, concernant la Seine-Saint-Denis, soyons tous mobilisés ce 15 mars 2013, pour remettre en avant l’Humain d’abord !

Bobigny, le 14 mars 2013