Je voudrais dire une nouvelle fois ma solidarité aux salariés de PSA Aulnay qui se battent pour leurs emplois et le maintien du site industriel. L'heure n'est vraiment pas à faire défiler les promoteurs potentiels - comme Vinci par exemple- sur le site de PSA, en considérant qu'il s'agit déjà d'un cimetière de la production automobile!

L'heure est plutôt à l'action et à la négociation. Le maire et le député d'Aulnay devraient concentrer leurs efforts - comme les syndicats et moi même le faisons - pour obtenir du gouvernement la tenue de vraies réunions tripartites permettant de traiter réellement le dossier de l'avenir de PSA Aulnay et de ses salariés.

Marie George Buffet Députée, ancienne ministre, Conseillère municipale du Blanc Mesnil.

Stains, le 22 novembre 2012.