Un tel déluge de feu n’aura pour effet que de renforcer les extrémismes.

Je condamne cette agression sanglante qui a déjà provoqué la mort de plus de 350 personnes et fait près de 2 000 blessés. De l’aveu de tous, de nombreux civils, dont des femmes et des enfants, font partie des victimes. En poursuivant sa politique de colonisation des terres palestiniennes, en maintenant un embargo sur Gaza, en édifiant un mur de séparation des deux territoires, le gouvernement israélien a créé les conditions d’une montée des extrémismes et d’une escalade vers la guerre.

Je joins ma voix à celles de nombreux élus en Seine-Saint-Denis et en France, mais aussi à celles des pacifistes palestiniens et israéliens, pour appeler à l’arrêt immédiat des bombardements israéliens à Gaza et demander aux autorités françaises et européennes d’exiger d’Israël la reprise du processus de négociations et l’application des résolutions des Nations Unies.

Les peuples israélien et palestinien ont droit à la paix. Le droit international doit être respecté.

Le Blanc-Mesnil, Le 30 décembre 2008,

Didier MIGNOT, Maire du Blanc-Mesnil