En raison de la présence de wagons de matières potentiellement dangereuses sur le triage de Drancy-Le Bourget, l’Etat vient de classer en zone de risques 20% du territoire du Blanc-Mesnil, 30% de celui de Drancy et 10% de celui du Bourget. Cette décision ne protège en rien les riverains, mais a pour conséquence le gel des permis de construire, et la possible dévalorisation des pavillons et des appartements dans le périmètre de 620 mètres autour de la gare. Au prétexte qu’elles seraient « économiquement insoutenable » , l’Etat non seulement ne prend aucune mesure pour protéger les populations concernées, mais en plus il risque de remettre en cause leur patrimoine. Le principe de précaution devient un principe d’irresponsabilité : l’objectif n’est pas de résoudre les problèmes réels mais de se couvrir juridiquement. L’Etat ne fait qu’ouvrir le parapluie tout en abandonnant les citoyens dont il est censé se préoccuper. Il doit prendre les décisions nécessaires et mettre fin à ce risque, soit en triant ces wagons dangereux en dehors de la région parisienne, soit en mettant en œuvre sur place les solutions techniques adéquates afin qu’ils ne représentent plus une menace. Drancy-Le Bourget étant l’une des plus grandes gares de triage de notre pays, le problème doit être résolu dans le cadre de la solidarité nationale avec la participation financière des entreprises qui affrètent les wagons. Notre groupe apprécie et soutient la réaction rapide et énergique des maires des trois villes. L’heure est à la mobilisation citoyenne pour que l’Etat, RFF et la SNCF prennent leurs responsabilités, dans le cadre du service public, pour le transport sécurisé des produits à risques. Nous sommes déterminés à agir et à rassembler aussi bien pour la sécurité des populations que pour le développement maîtrisé de notre ville. Cette bataille s’ajoute à celle que nous menons pour la modernisation du RER B. Nous ne lâcherons rien.

Yann Le Pollotec Conseiller municipal, Président du groupe des élus communistes, apparentés et partenaires du Blanc Mesnil.